Login et pass
Login
Pass
coupdegueule
3722 coups de gueule
coups de gueule
Réf : 933 - Pseudo : ronchon+ - Age : 40 - Sexe : F - 17-08-2011 - Ville : paris - Pays : FRANCE
Je la déteste ! Je lui confie Mon enfant huit jours (bon d'accord au bout de quatre ans), autant dire que je lui offre le joujou de ses caprices quotidiens. C'est tellement contraignant pour elle de rendre service qu'elle refuse régulièrement sous de fallacieux prétextes de nous garder notre enfant lorsque nous sommes vraiment en rade de solution. Par contre lorsque madame a décidé qu'elle recevrait son petit fils (et lui uniquement, nous ne sommes pas les bienvenus chez belle maman, pas même son propre fils !), nous devons nous plier à ses dispositions, faire 300 km aller-retour au moment de la reprise du travail pour lui permettre de faire mumuse avec sa nouvelle peluche.
Nous décidons un jour de bonne grâce de lui faire confiance et d'emmener bout de chou en vacances chez sa mamie. Nous passons des heures à lui vanter les mérites de sa mamie, les beaux moments qu'il va passer (tu parles !). Bref, même nous, nous partons confiant et, oh ! surprise nous avons le droit de déjeuner chez la mamie en question ! top, je ne lâcherai pas mon fils entre la poire et le fromage. trouvons la mamie en panique : damned ! faire à manger pour cinq (dont un petit) et prévoir d'acheter un lit pour mon enfant qui, quelle étrangeté, grandit régulièrement et ne peut plus dormir dans un lit parapluie. Merde ça va faire du désordre dans la chambre (notez qu'il y a dans le salon un clic clac qu'il ne faut pas déplier non plus, ça fait du désordre. Et mon enfant dans tout ça, on le pose parmi les bibelots avec ordre de ne plus en bouger pendant 8 jours ?). Bref lit pliant enfin acheté, installé au pied du lit de mamie (8 jours dans la même chambre...) pourra être rangé dans un coin, c'est sûr c'est drôlement plus pratique ! Arrivée sur place : je me fais incendier parce que j'ose vouloir ranger les affaires de mon fils dans un placard et j'ose encore expliquer que j'ai amené des ensembles pluie et soleil (mince, voilà que je prends ma belle mère pour une sombre idiote, j'aurai voulu le faire exprès que je n'aurai pas fait mieux). Nouvelle gueulante à table parce que le service ne va pas assez vite, que nous ne mangeons pas assez, que peut-être même nous n'osons pas réclamer plus, que nous ne buvons pas assez (ben non, nous la mode pochtrons c'est pas notre truc...). En passant, belle maman ouvre dans la cuisine une bouteille de blanc neuve et nous l'amène à table vidée d'un gros quart (rasade en douce dans la cuisine, des fois qu'on ne lui en laisse pas, elle qui, soi disant ne boit pas). Fatalement je m'inquiète, je stresse, pas moyen de faire remarquer la chose au papa pour le moment, ce serait dénigrer gravement et sans preuve aucune. Je passe en croisant les doigts pour qu'il n'arrive rien. Il semble qu'on lise en moi comme dans un livre ouvert et c'est moi qui prend encore la nouvelle vague, qui ne fais pas confiance, qui refuse de laisser mon fils, qui ne sait pas couper le cordon et j'en passe...
Ballade au parc, les enfants s'éclatent, mamie ronchonne, faire le tour du parc c'est marcher trop longtemps, il y a de la boue, c'est sale, attention, les enfants vont se salir (mince !). Bref, une heure plus tard, il faut rentrer, à peine le temps d'embrasser mon petit et on se fait jeter, cool !
Retour, reprise du boulot, un nœud au ventre. Un soir appel à minuit, mon sang ne fait qu'un tour ! Non, c'était juste pour me dire qu'elle s'était déguisée en clown pour apporter un temps de calme avant le dodo parce que mon petit avait du mal à dormir (vous m'en direz tant, un repas, un bib et un gâteau avant d'aller au lit...). Du coup, c'est moi qui appelle une fois le matin, une fois le soir (pas la mer à boire mais ça dérange quand même et je dois insister pour avoir mon enfant au téléphone !). Première cachoterie, mon enfant est tombé, s'est cogné à l'arrière de la tête, a pleuré un moment. Je ne l'apprends que le lendemain (mais rassure toi ce n'était rien, j'ai bien vu qu'il n'y avait rien. Ben voyons !). Appel ce matin, échange un rien gêné, j'insiste que se passe t-il ? réponse : mais enfin tu ne me fais pas confiance ? Ben non, pas dans ces conditions. je finis par apprendre que mon petit à eu un coup de blues la veille au soir, qu'il a eu peur de dire qu'il avait cassé un jouet (vu que mamie ne sait pas parler sans gueuler, ça me paraît plutôt normal) et qu'il avait beaucoup pleuré en réclamant ses parents. A t-elle proposé un coup de fil ? Non ! A t-elle essayé de nous prévenir ? Non ! Dire que j'avais assuré pouvoir venir en cas de trop gros chagrin, Mince, il va sur quatre ans, normal de réclamer papa et maman, non ? Et non ce n'est pas normal ! J'ai osé rappeler qu'elle pouvait m'appeler dans ces cas là, réponse : non parce que tu me l'aurais repris ! Elle veut quoi, un droit de garde ? Colère, colère, colère !!! S'il arrive quoi que ce soit... Cette fois je ne me maîtriserai plus ! Papa d'accord ou pas, nous allons avoir ce soir même une "légère discussion" à propos de belle-maman ne serait-ce que sur les mensonges (même par omission !). Il s'agit de Mon enfant (ce à quoi elle répond très régulièrement que c'est aussi le sien ! à ce niveau ça devient carrément du kidnapping !). Allez, je souffle maintenant, faudra bien que ça passe ! retour de mon bout de chou en fin de semaine (accompagné de sa mamie qui a décidé de se payer des vacances chez nous... Vengeance... Bienvenue au pays des vacances d'enfer !)

Retour page précédente.

RECHERCHE
LES ACTUS DU SITE
PARTENAIRES